San Francisco

Une maison bleue

Histoire d’échange par Joëlle Le Guen

maison bleueJuillet 2013, nous voici à San Francisco pour un échange très urbain. Par un beau dimanche ensoleillé nous nous rendons au parc Dolores dans le quartier de la Mission afin d’assister à un concert de l’orchestre philharmonique de la ville.

Nous étalons notre couverture sur la pelouse. Tout le monde a sorti son pique nique et déguste son verre de vin californien dans une joyeuse ambiance de kermesse.

Après trois heures d’un concert magnifique nous regagnons notre voiture et je jette un œil à la jolie maison victorienne devant laquelle nous sommes garés. Elle est d’un bleu magnifique et me rappelle celle de la célèbre chanson de Maxime Le Forestier, celle qui est sur notre «TO DO » liste des choses à ne pas manquer. Une plaque apposée sur la façade suscite ma curiosité. Je m’approche et ô surprise : par le plus grand des hasards et parmi les centaines de maisons bleues que doit compter la ville de San Francisco, nous nous sommes garées ce matin  juste devant « LA » maison bleue. Sur la route du retour je fredonne à tu tête « c’est une maison bleue, accrochée à la colline, on ne frappe pas, on n’y vient à pied, ceux qui vivent là, on perdu la clé…. » .

Mes ados, narquois, me font remarquer que cette chanson date surement de l’époque des mammouths ! C’est pas faux, mais que de souvenirs….

PS : Pour les nostalgiques avides d’en savoir plus cliquez ici

 

A propos de l’auteur

Joelle le guenJoëlle et sa famille sont adhérentes à HomeLink depuis 1998.

Ils ont effectué 12 échanges de maisons et préparent leur prochain échange pour cet été.

Leur destinations préférées: Toutes! (avec mention particulière pour la grande île d’Hawaii et son atmosphère si particulière).

Leur conseils d’échanges : Ne pas se focaliser sur un lieu ou une destination, mais laisser faire le hasard et faire preuve de curiosité !

Joëlle vit à Chatou, en Ile de France, avec ses deux enfants, Paul et Célia.

 

Le goût du voyage

D’aucuns pensent qu’il ne faut jamais gratter là où ça démange…… Peut-être ont-ils raison, mais nous avons pris le risque et….. nous partons!!!!!

Nous, c’est Myriam, notre petite fille de presque 3 ans, Alix, et moi-même, Laurent, votre serviteur.

Nous avons déjà pas mal bourlingué, le plus souvent en échangeant notre maison, à travers le monde, sur un schéma d’une semaine à la découverte d’une grande ville (Paris, New York City, San Francisco, Londres…) entre la Noël et la Saint Sylvestre, et d’un plus long séjour, entre 3 et 4 semaines l’été, pour profiter notamment de la Colombie Britannique, la Réunion, l’archipel d’Hawaii, et j’en oublie!

Heureusement que nous avons ce goût du voyage! Myriam, contrôleuse de gestion et responsable du contrôle interne dans une PME alpine, a fait plusieurs tours du monde professionnels, visitant l’Asie (Chine, Corée, Japon, Singapour….), l’Océanie, l’Europe et l’Amérique du Nord, avec à la clé des expériences proches de « Lost in Translation »…

Quant à moi, après une année passée au Sénégal dans ma jeunesse, je me déplace pour mes tournées commerciales ou des réunions à travers la France, mais aussi en Allemagne, Suisse et Italie.

Alix, notre fille, débute dans le métier, mais elle nous a déjà suivi dans la région de Bristol, dans le Somerset, lors d’un échange inoubliable dans une maison du 18ème l’été dernier…..

Voilà pour les personnages de cette aventure…..