Australie

Bye Bye l’Australie !

L’Australie, c’est fini (pour cette fois)…  Je vous écris depuis l’aéroport de Perth, WA, où nous attendons notre embarquement dans l’avion en partance pour la Nouvelle-Zélande et Christchurch.

Et nous refermons ainsi une parenthèse OZ (OZ = australien/australienne, N.D.L.R.) de 6 mois, presque jour pour jour… Myriam et moi partageons ce sentiment bizarre de vague à l’âme et d’excitation. Vague à l’âme dans la mesure où nous nous sommes très bien adaptés à la vie Down Under, à son rythme tranquille, aux paysages extraordinaires et aux rencontres -vous ai-je dit que j’ai croisé, sur la plage de Scarborough, par une fin d’après-midi ventée et fraiche, un de mes clients français, le monde est décidément bien petit!!!!!- et excitation, puisque la Nouvelle-Zélande est un rêve qui pour nous se réalisera dans quelques heures.

Quel bilan pouvons nous tirer de ces 6 premiers mois de vadrouille? Que l’Australie est un très grand pays, que nous n’aurons que peu exploré!

Les tracés rouges ou noirs représentent nos tribulations, en 2 séjours, puisque nous avions déjà écumé le Territoire du Nord et le Queensland lors de précédentes vacances…. Que nous aurons vraiment apprécié, également, du point de vue humain, puisque nous aurons fait de très belles rencontres ici,  rencontres d’un soir ou d’un bar, de français ou de locaux, de partenaires d’échange de maison, de leur amis et amis d’amis…….

Nous aurons aussi validé l’immense intérêt de l’échange de maison dans ce type de voyage, du double point de vue du budget (une maison du type de celle où nous logeâmes ces dernières semaines se loue ici autour des 2000 dollars la semaine), et de l’ »authenticité » de notre vie sur place, avec de vrais voisins, de vraies activités de quartiers comme par exemple la participation d’Alix à de nombreux play groups, où enfants et mamans se rejoignent pour passer du temps ensemble, à des activités psychomotrices diverses, le tout au contact des camarades du coin etc…

Toujours de l’intérêt de l’enfant, Alix aura toujours eu une chambre bien à elle, où elle aura pu passer du temps à jouer, à se développer pour et par elle même. Autant de détails que nous n’aurions jamais pu trouver dans un quelque autre type d’hébergement!

Nous aurons également eu la joie de recevoir la visite d’une première Mamie, et cette dernière de se retrouver logée, c’est le cas de le dire, à la même enseigne, de profiter également de tous ces avantages de la vie « indigène ». Alix aura fait une fête immense à sa grand-mère paternelle, et nous aurons passé une quinzaine de jours à (re)découvrir les magnifiques paysages d’Australie Occidentale.

 

Quelles surprises nous attendent en Nouvelle-Zélande? Après avoir été accueillis comme nous l’avons été en Australie, nous ne nous faisons guère de souci pour la suite. D’autant qu’une de mes relations professionnelles nous ouvrira sa porte après ce long transfert, histoire de recharger un peu les batteries avant notre aventure en camping-car!

 A bientôt!

Sydney

Nous voici à Sydney, dans les Nouvelles Galles du Sud australiennes, pour un séjour de 12 semaines.

Pour parvenir à ce bout du monde, nous avons fait une escale de quelques jours à Hong-Kong, où nous avons passé -théoriquement- les seules nuits d’hôtel de notre long voyage… avec certains avantages, comme les bagages qui semblent sortir tous seuls du taxi et nous accueillir dans la chambre, mais aussi des inconvénients, notamment celui de partager notre chambre avec une petite fille de 2 ans et demi qui ronfle comme un camionneur….. Ce court séjour nous a permis, au delà évidemment de découvrir la ville, de rendre ce long voyage moins pénible pour nous et pour Alix, mais aussi de nous recaler plus facilement sur notre nouveau groupe de fuseaux horaires.

Mais revenons à Sydney. Nous ferons ici 2 échanges de maison, et avons également inclus dans ce temps un échange de maison dans les îles Cook, où nous resterons une quinzaine de jours.

Le chauffeur de taxi qui nous a conduit de l’aéroport à notre domicile temporaire a eu quelque difficulté à saisir à la fois notre longue pause professionnelle, mais aussi le concept d’échange de maison; il nous aura demandé jusqu’à notre destination à quel hôtel nous descendions…

Nous nous retrouvons donc pour cette première moitié de séjour dans les Nouvelles Galles du Sud en plein centre de Sydney, dans le CBD, ou district financier. Les tours de bureaux côtoient les tours d’habitation, et nous jouissons, de notre 23ème étage, d’une vue extraordinaire… L’immeuble est la dernière construction moderne avant d’entrer dans les Rocks, le plus ancien lieu de colonisation européenne en Australie, et le contraste est saisissant. Marcher une centaine de mètres vers le sud nous emmène dans la vie trépidante de tous les quartiers d’affaires du monde, parcourir la même distance vers le nord nous fait aussi voyager dans le temps, et ce sont les maisons victoriennes à deux étages qui se succèdent, puis des docks en cours de réhabilitation, puis le célèbre Harbour Bridge, le « cintre », comme le surnomment les Aussies en se moquant de sa forme caractéristique.

En arrivant dans l’appartement, nous avons compris que l’aspect économique de l’échange de maison n’était clairement pas la motivation première de nos partenaires d’échange, partis passer l’hiver en Europe (où c’est donc l’été, vous l’aurez compris!!!….). Ces derniers ont les moyens, et beaucoup de goût… Nous avons ainsi sagement rangé dans les placards les oeuvres d’art trop facilement accessibles, afin de les protéger d’un élan créatif de la part de notre petite Alix!

Cette fin d’automne austral est douce, le temps est magnifique, et nous avons donc pris le temps, et le rythme d’Alix, pour commencer à découvrir cette ville. Le réseau de transport en commun est très développé, et nous l’utilisons pleinement, puisque nous n’avons pas d’échange de voiture cette fois-ci. Entre bus et ferries, nous visitons les quartiers les uns après les autres, et constatons que, comme souvent dans le monde anglo-saxon, traverser une rue peut revenir à franchir une frontière, architecturale, de langage, de richesse.

Les rencontres se font également au rythme de la petite, et donc souvent sur les bancs bordant les aires de jeux pour enfants. Les enfants, sont des clefs magiques pour nouer des liens et entamer des conversations, ils éliminent tensions et craintes. Nous ne sommes plus des inconnus ou des étrangers, mais des parents…

Mais nous aurons d’ici quelques jours la chance pouvoir passer une journée à découvrir les plages du nord de Sydney en compagnie de nos prochains partenaires d’échange Julie et Roger Dawson, qui prendront ainsi le temps de nous guider dans cette belle région. Ces retraités préparent aussi leur voyage, ils se rendront chez nous dans un petit mois, pour un échange simultané de 6 semaines, pendant que nous prendrons soin d’une maison qu’ils nous feront donc visiter sous peu. Nous avons également prévu de les inviter dans notre résidence temporaire pour leur préparer un dîner « français », et faire ainsi un peu mieux connaissance.

Le hasard fait que nous allons également rencontrer Richard et Willy, résidents des îles Cook, où nous nous rendrons dans une dizaine de jours pour 2 semaines d’échange de maison, puisque ces derniers viennent en villégiature à une quarantaine de kilomètres de Sydney, dans une station balnéaire nommée Palm Beach.

De tous nos échanges, nous n’avons finalement eu que peu de contacts directs avec nos partenaires, et nous nous faisons une joie de pouvoir passer du temps à partager cet enthousiasme pour la confiance mutuelle, entre autres sujets!

Vous aurez de nos nouvelles à notre prochain changement de décor, et je pense pouvoir affirmer que mon prochain billet sera écrit sous des cocotiers, et littéralement les pieds dans l’eau….

So long!

L’itinéraire de notre tour du monde

 

Les premiers 6 mois

1. Pour couper en deux notre première étape, et aussi parce que Myriam voulait nous faire découvrir cette ville, nous passerons quelques jours (et nos seules nuits d’hôtel!) à Hong Kong, avant de rejoindre notre premier échange de maison,

2. En plein centre de Sydney, dans les Nouvelles Galles du Sud, Australie. Cet échange sera non simultané, puisque Jane-Ann et Tim viendront nous visiter dans l’été 2013, après notre retour!!! Dans ce cas, nous avons proposé à l’échange notre chalet à Thollon et notre appartement à Flaine, dans la mesure où nous aurons besoin d’un endroit où vivre!!!  (selon les projets de vacances, certains échangeurs proposent l’utilisation de leur résidence secondaire N.D.L.R.)

3. Intercalé dans cet échange de maison, nous partirons pour les îles Cook, un petit état politiquement lié à la Nouvelle-Zélande, pour passer une quinzaine de jours dans une maison les pieds dans l’eau chez Richard et Willy, qui ne se rendront en France que pendant l’été 2013 également. L’île de Rarotonga n’est qu’une poussière dans l’océan Pacifique, puisqu’elle ne mesure que 32km de circonférence (on y trouve néanmoins 2 offres Homelink!!!!). Notre hôte, Richard, en fait le tour à pied en moins de 5 heures!!!!

4. Après avoir quitté le centre de Sydney, nous prendrons le ferry pour rejoindre notre 3ème échange de maison, de 6 semaines, à deux pas de la célèbre Manly Beach. Cette plage tient son nom de ces premiers habitants, considérés comme « virils » par les premiers européens qui y mirent les pieds. Une somptueuse maison nous attend pour ce long séjour, pendant lequel la famille Dawson profitera à sa convenance de nos différentes propriétés, ainsi que de notre voiture, que nous échangeons aussi la plupart du temps.Julie et Roger sont retraités, comme la majorité des personnes avec lesquelles nous échangeons notre maison pour de longues périodes. Nous aurons l’occasion de les rencontrer avant leur départ, pour partager un peu plus cette vie locale… D’ailleurs, à notre manière, nous prenons aussi une année de retraite avant l’heure!!!!

5. Un saut de puce (à l’échelle de l’Australie) nous emmènera à Adelaide, en Australie Méridionale, pour un nouvel échange de maison simultané de 6 semaines. Une route à traverser, et la mer s’offrira à nous! Bizarrement, c’est dans cette région que nous avons eu le plus de réponses favorables à nos demandes d’échange! Nous avons dû choisir, bien sûr, et avons donc une solide liste d’adresses de personnes à rencontrer lorsque nous serons sur place, dont une australienne francophile, dont je puis dire qu’elle maîtrise mieux la langue française que nombre d’entre nous!!! Pendant cet échange, nous prendrons un peu de temps pour visiter le Centre Rouge de l’Australie, en louant un petit camping-car. Heather et Peter ne viendront chez nous qu’une petite semaine, au mois d’Août, incluse dans un tour d’Europe, accompagnés de leurs enfants et petits-enfants. Ils sont ravis de voir leur appartement occupé pendant leur longue absence, pour des raisons diverses et variées. Retraités également, ces heureux grands-parents disposent de tout ce qui sera nécessaire à Alix pour profiter de la vie, jeux, jouets et livres pour enfants!!!!!

6. L’Australie Occidentale nous accueillera ensuite, et nous passerons le printemps dans la banlieue de Perth, chez Bob et De’Arn Alexander, qui profiteront de nos propriétés avec leur famille, émigrée au Royaume-Uni. Alix aura la joie de passer une bonne quinzaine avec sa Mamie, qui, à 77 ans, fera seule le voyage depuis Genève!!!!! Nous avons également quelques soirées de prévu, avec des amis de Bob et De’Arn, qui viendront même nous chercher à l’aéroport, nous évitant un transfert en taxi! L’Australie Occidentale regorge de paysages sauvages et uniques, le Pinnacle Desert, la Petrified Wave, Shark Bay, pour n’en nommer que quelques uns.

Perth clora notre balade Down Under, et les premiers 6 mois de notre périple !…

Abonnez-vous à ce blog et suivez les aventures de Laurent !

Pour vous abonner au blog – entrez votre adresse mail dans le champs à droite et cliquez sur INSCRIPTION