Archives mensuelles : octobre 2012

Bienvenue au Far West!!!!!

Et oui, nous voici parvenus dans l’état le plus à l’ouest du continent australien, la bien nommée Australie Occidentale, WA (Western Australia) pour les locaux, et pour la suite. L’expression de Far West prend ici tout son sens, nous sommes en effet dans un état où la population est à peine supérieure à 2 millions d’habitants, dont 1,5 millions résident à Perth, sa capitale. L’on n’a fêté ici il n’y a que quelques années le simple fait de compter une âme par mile carré….. Perth dispute avec Honolulu, à Hawaii, le titre de grande ville la plus isolée de la terre……Ce qui laisse beaucoup de place dans cet état qui couvre le tiers du territoire australien.

Far West encore car nous sommes encore en pleine ruée vers l’or, que l’on trouve parfois sous forme de pépites reposant au sol, et de nombreux métaux précieux. Le boom minier se sent partout, dans les prix, qui explosent, et dans la population, composée majoritairement d’une classe moyenne liée à l’industrie minière d’une façon ou d’une autre….

Voici donc le tableau brossé. Nous avons été accueillis à notre arrivée à l’aéroport de Perth par des amis de nos partenaires d’échange de maison, avec lesquels nous avons rapidement sympathisé, et passons pas mal de temps. La maison se situe dans quartier de Perth nommé Subiaco, récemment gentrifié, très facile d’accès par le train, bus ou simplement à pied. Un vrai régal pour notre petite famille, qui n’est ainsi pas obligée de prendre la voiture (que nous avons également échangée) pour le moindre déplacement. Les rues sont peu passantes, et Alix parfait son équilibre en faisant de la trottinette, emprunté aux petits enfants de nos partenaires.

Nos premières semaines ont passé vite, notamment à découvrir notre environnement immédiat, et les nombreux parcs nationaux qui ourlent la ville. L’océan Indien est à quelques minutes de voiture, les couchers de soleil sont merveilleux, le surf agréable, et les aires de jeux, comme d’habitude, nombreuses et parfaitement entretenues, de quoi satisfaire les attentes de toute la famille!!!

Alix est repartie dans sa « routine », en participant à de nombreux « play groups », en allant le vendredi matin aux lectures dédiées aux enfants de la bibliothèque municipale, ou encore à la gym, pour faire comme Maman! Châteaux de sable et baignades sont de nouveau au programme, l’hiver est définitivement derrière nous, bien qu’il ai neigé il y a quelques jours dans la banlieue de Sydney!!! Un immense parc se trouve au cœur de la ville de Perth, et nous profitons également des animations organisées autour du festival des « Fleurs Sauvages », pour assister à des spectacles en plein air, ou simplement faire du bushwalking en plein centre ville.

La saison de floraison des fleurs sauvages bat donc son plein, elle attire de nombreux touristes venus admirer des champs colorés de jaune, de rose, de pourpre, et qui retomberons dans quelques semaines dans un anonymat quasi désertique. Les contrastes sont en effet saisissants, ces plantes poussent dans des endroits arides et désertiques, et je me doute que de nombreux voyageurs estivaux ne peuvent croire à cette réalité printanière et fleurie.

Comme il pleut malgré tout de temps à autre, nous hantons également les musées de la ville, qui sont pour la plupart, comme au Royaume-Uni, gratuits, et profitons d’une exposition d’art moderne prêtée par le MOMA, musée d’art moderne de New York City, en nous disant que si nous n’avons pas compris une toile, nous pourrons toujours retourner la voir lorsque nous serons sur place!

Dans la mesure où les distances sont ici énormes entre deux points d’intérêt, nous avons décidé de louer un camping car, pour la 3ème fois de notre séjour Down Under, et partons plein nord, à plus de 1000km de là, pour un endroit aussi reculé que magique, Monkey Mia. Cette longue route se fait en 5 jours,

Et nous comprenons parfaitement le sens du mot « isolement »….. Monkey Mia et Shark Bay étaient depuis longtemps dans mon collimateur, notamment en raison des dauphins résidant dans la baie, qui viennent à heure quasi fixe au bord de la plage pour observer les humains….. Alix rencontre ainsi ses premiers dauphins, et nous approchons ces derniers (ce sont plutôt eux qui s’approchent de notre kayak avec curiosité) d’un ou deux mètres… Un moment magique, qu’Alix n’absorbe sans doute pas à sa juste valeur, mais dont ses parents jouissent pleinement.

                          

Monkey Mia est aussi et surtout une plage magnifique, nous avons l’impression de nous retrouver en Polynésie, avec des couleurs de mer et de ciel complètement fantastiques.

Les rencontres sont donc, vous l’aurez compris, peu nombreuses, nous passons des heures sur la route sans croiser âme qui vive, nous régalant au passage de la faune et de la flore locales, fleurs sauvages, émeus et kangourous.

Notre périple dans le périple nous emmène dans l’Australie profonde, nous observons le mode de vie des pionniers (c’était il y a moins de cent ans!), en visitant d’anciennes fermes maintenues en état à cet effet, comme ici dans le François Péron National Park (les français ont exploré la côte ouest de WA, comme vous le voyez).

Le second point d’orgue de notre semaine se situe à -seulement- 300km de Perth, il s’agit du désert des Pinnacles, un ensemble de plusieurs milliers de troncs calcifiés, toujours debout, se dressant dans une lande semi-désertique non loin de l’Océan. La météo, variable pour dire le moins, nous permet d’admirer les lieux en restant presque secs, mais surtout en profitant d’une lumière extraordinaire, mélange de soleil couchant, d’orage et d’arc en ciel. Un délice pour les yeux,

                       

Que nous retournerons sans doute admirer avec Mamie!

Et oui, Alix attend en effet avec une impatience croissante l’arrivée très prochaine (demain, en fait) de sa Grand-Mère Roberte, qui fera, à 77 ans, le voyage depuis Genève…. seule, et sans parler anglais!!!! Nos partenaires d’échange de maison, Bob et Diane, nous ont préparé sa chambre, et nous avons déjà pu, grâce à Skype, lui faire visiter les lieux! Alix s’est fendue de quelques peintures pour accueillir comme il se doit cette courageuse Mamie, et nous nous attendons donc à passer les 2 dernières semaines de notre séjour en WA avec encore plus de cris de joie que d’habitude…. Cette Mamie était en effet institutrice, et elle sait y faire avec Alix, vous pouvez me croire….

Et voilà, cher lecteur, un condensé de nos aventures au Far West!  Notre prochaine étape n’aura guère à voir avec l’échange de maison, puisque nous passerons les 3 premières semaines de notre séjour en Nouvelle-Zélande en camping car, mais j’essaierai malgré tout de vous tenir au courant des beautés de l’île du Sud!

A bientôt donc!