Archives mensuelles : septembre 2012

Adelaide

Nous voici à Adélaïde, and Australie Méridionale, SA pour les Aussies, et pour la suite. Nous avons déjà -que le temps passe vite, même lorsqu’on en a beaucoup- effectué la moitié de notre séjour chez Peter et Heather, nos partenaires d’échange de maison, et profitons de cette fin d’hiver quelque peu rigoureux pour visiter cette partie du pays que nous ne connaissions pas du tout.

Si notre précédente destination nous offrait de magnifique levers de soleil, nous donnons ici plein ouest, et pouvons donc admirer, lorsque le temps le permet, de somptueux couchers sur la mer, dont nous ne sommes séparés que par une rue.

 

Alix s’est tout de suite sentie à l’aise dans cet appartement garni de jouets, puisque Peter et Heather sont des grands-parents qui ont la chance de voir leurs petits-enfants régulièrement, et que ces derniers sont peu ou prou de l’âge de notre petite. Sa chambre est ainsi une caverne d’Ali Baba, ou se mêlent de nombreux livres, peluches, et jouets divers. Comme partout Down Under, l’aire de jeu la plus proche est à 2 minutes de marche!

 

La résidence est installée au sud d’une immense plage, que nous parcourons dès que nous avons un moment de libre. Nous y avons déjà observé des dauphins, une otarie, et même des baleines australes, à notre grande surprise, puisque nous nous trouvons dans un golfe, assez éloignés de la mer « ouverte »….

Les possibilités de promenade à la journée sont ici infinies, nous sommes en effet au coeur de l’Australie viticole, avec Barossa, Clare, McLaren Vale à une petite heure de route. Le sud de la péninsule de Fleurieu est facilement accessible, et offre de magnifiques paysages, des ports baleiniers reconvertis au tourisme, où les cétacés, décidément peu rancuniers, reviennent s’ébattre (ici, une baleine nageant sur le dos!).

Cette côte granitique n’est pas sans rappeler la Bretagne, mais les Pins de Norfolk, espèce endémique, font la différence. De nombreux Petits Pingouins habitent aux alentours de Victor Harbour,  Alix adore prendre la pause aux côtés de ces petites bêtes (ne lui dites pas qu’il s’agit de statues!!!….).

Nous avions dans l’idée d’être beaucoup plus mobiles que lors de nos échanges de maison précédents, et nous nous organisons de manière à faire 3 séjours d’une semaine dans la région.

Notre première destination sera Kangaroo Island, surnommée la Galapagos australienne, une île qui, bien que n’étant éloignée que de 14km du continent, ne reçoit qu’une pression écologique minimale de la part de l’homme. Quelque milliers d’habitants vivent en harmonie avec les moutons, les kangourous et quelques espèces endémiques, et nous parcourons les pistes de l’île en en prenant plein les yeux. Les paysages sont sublimes,

 

La faune est facile d’accès,

 

Nous parcourons ce paradis en considérant la chance qui est la nôtre de pouvoir le fouler.

Nous avons choisi un hébergement par le bais des Parcs Nationaux australiens, et logeront dans l’ancien cottage d’un gardien de phare, et dans une « maison », construite à la fin du 19ème, pour accueillir les fils du fermier local:

Dans les deux cas, des formules on ne peut plus éloignées de l’hôtel, avec un charme fou et la sensation de voyager aussi un peu dans le temps…..

A peine remis de ces émotions, nous repartons pour un séjour d’une semaine dans l’outback, en camping car cette fois-ci, pour retrouver des paysages sauvages et arides, des kangourous et des émeus par centaines, et aussi quelques australiens, bien moins nombreux que les précédents!

Cette morte saison touristique est à la fois un avantage et un inconvénient, nous n’avons strictement pas besoin de réserver quoi que ce soit, mais les rencontres sont rares…..

Rencontres nous faisons néanmoins, avec des adhérents d’Homelink que nous avons contacté à un moment donné, mais avec lesquels, pour une raison ou pour une autre, nous n’avons pas finalisé d’échange de maison. Nous passons ainsi du temps avec Teresa et Norman, qui habitent une charmante maison à 2 pas du centre d’Adélaïde.

Nous devions échanger avec eux nos maisons, mais Norman s’est cassé la jambe, et les complications furent nombreuses, empêchant le couple de se rendre en France…. Ils nous attendaient donc de pied ferme, avec de multiples conseils de visites, des coupons de réduction, et un excellent vin de la Vallée de Barossa…..

Nous rencontrons également Kathy et Arch, d’autres Homelinkers, à l’occasion d’un brunch. Kathy est francophile, elle a appris la langue française et la maitrise parfois mieux que nous…. Puisque qu’ils suivent notre blog, ils sont au courant que notre petite Alix a 3 ans ces jours-ci, et elle a donc droit à cadeau, carte d’anniversaire, et même un gâteau avec des bougies à souffler!!!!

Adélaïde est une ville de province d’un million d’âmes. Les musées et galeries d’art sont nombreux, le centre ville est relativement réduit, et la banlieue interminable, comme souvent en Australie. Nous découvrons des Parcs nationaux à quelques kilomètres du centre ville, où les kangourous sont si sauvages qu’ils mangent dans les mains des petites filles….

 

 

Autre point fort de notre séjour, un match de football « Australian Rules », auquel nous assistons grâce aux infos laissées par nos partenaires d’échange. Sans avoir pris le temps de lire des règles de ce sport inconnu sous nos latitudes, nous nous laissons emporter par le spectacle offert par les supporters dans les tribunes, et surprendre par des règles auxquelles nous ne comprenons pas grand chose…. Cette immersion dans la vie de l’australien moyen est une expérience remarquable, et les personnes avec lesquelles nous discutons ont peine à croire que des français ont fait le déplacement!

 

Nous repartons en campervan pour une petite semaine à la découverte du sud de l’état dans quelques jours, tout en commençant d’organiser notre prochaine étape, en Australie Occidentale, où Alix aura la joie de voir sa grand-mère maternelle en chair et en os, pour la première fois depuis 6 mois!

Le printemps sera également au rendez-vous, avec paraît-il des paysages de fleurs sauvages d’une beauté exceptionnelle!

La suite au prochain numéro, donc….