Archives mensuelles : mai 2012

Sydney

Nous voici à Sydney, dans les Nouvelles Galles du Sud australiennes, pour un séjour de 12 semaines.

Pour parvenir à ce bout du monde, nous avons fait une escale de quelques jours à Hong-Kong, où nous avons passé -théoriquement- les seules nuits d’hôtel de notre long voyage… avec certains avantages, comme les bagages qui semblent sortir tous seuls du taxi et nous accueillir dans la chambre, mais aussi des inconvénients, notamment celui de partager notre chambre avec une petite fille de 2 ans et demi qui ronfle comme un camionneur….. Ce court séjour nous a permis, au delà évidemment de découvrir la ville, de rendre ce long voyage moins pénible pour nous et pour Alix, mais aussi de nous recaler plus facilement sur notre nouveau groupe de fuseaux horaires.

Mais revenons à Sydney. Nous ferons ici 2 échanges de maison, et avons également inclus dans ce temps un échange de maison dans les îles Cook, où nous resterons une quinzaine de jours.

Le chauffeur de taxi qui nous a conduit de l’aéroport à notre domicile temporaire a eu quelque difficulté à saisir à la fois notre longue pause professionnelle, mais aussi le concept d’échange de maison; il nous aura demandé jusqu’à notre destination à quel hôtel nous descendions…

Nous nous retrouvons donc pour cette première moitié de séjour dans les Nouvelles Galles du Sud en plein centre de Sydney, dans le CBD, ou district financier. Les tours de bureaux côtoient les tours d’habitation, et nous jouissons, de notre 23ème étage, d’une vue extraordinaire… L’immeuble est la dernière construction moderne avant d’entrer dans les Rocks, le plus ancien lieu de colonisation européenne en Australie, et le contraste est saisissant. Marcher une centaine de mètres vers le sud nous emmène dans la vie trépidante de tous les quartiers d’affaires du monde, parcourir la même distance vers le nord nous fait aussi voyager dans le temps, et ce sont les maisons victoriennes à deux étages qui se succèdent, puis des docks en cours de réhabilitation, puis le célèbre Harbour Bridge, le « cintre », comme le surnomment les Aussies en se moquant de sa forme caractéristique.

En arrivant dans l’appartement, nous avons compris que l’aspect économique de l’échange de maison n’était clairement pas la motivation première de nos partenaires d’échange, partis passer l’hiver en Europe (où c’est donc l’été, vous l’aurez compris!!!….). Ces derniers ont les moyens, et beaucoup de goût… Nous avons ainsi sagement rangé dans les placards les oeuvres d’art trop facilement accessibles, afin de les protéger d’un élan créatif de la part de notre petite Alix!

Cette fin d’automne austral est douce, le temps est magnifique, et nous avons donc pris le temps, et le rythme d’Alix, pour commencer à découvrir cette ville. Le réseau de transport en commun est très développé, et nous l’utilisons pleinement, puisque nous n’avons pas d’échange de voiture cette fois-ci. Entre bus et ferries, nous visitons les quartiers les uns après les autres, et constatons que, comme souvent dans le monde anglo-saxon, traverser une rue peut revenir à franchir une frontière, architecturale, de langage, de richesse.

Les rencontres se font également au rythme de la petite, et donc souvent sur les bancs bordant les aires de jeux pour enfants. Les enfants, sont des clefs magiques pour nouer des liens et entamer des conversations, ils éliminent tensions et craintes. Nous ne sommes plus des inconnus ou des étrangers, mais des parents…

Mais nous aurons d’ici quelques jours la chance pouvoir passer une journée à découvrir les plages du nord de Sydney en compagnie de nos prochains partenaires d’échange Julie et Roger Dawson, qui prendront ainsi le temps de nous guider dans cette belle région. Ces retraités préparent aussi leur voyage, ils se rendront chez nous dans un petit mois, pour un échange simultané de 6 semaines, pendant que nous prendrons soin d’une maison qu’ils nous feront donc visiter sous peu. Nous avons également prévu de les inviter dans notre résidence temporaire pour leur préparer un dîner « français », et faire ainsi un peu mieux connaissance.

Le hasard fait que nous allons également rencontrer Richard et Willy, résidents des îles Cook, où nous nous rendrons dans une dizaine de jours pour 2 semaines d’échange de maison, puisque ces derniers viennent en villégiature à une quarantaine de kilomètres de Sydney, dans une station balnéaire nommée Palm Beach.

De tous nos échanges, nous n’avons finalement eu que peu de contacts directs avec nos partenaires, et nous nous faisons une joie de pouvoir passer du temps à partager cet enthousiasme pour la confiance mutuelle, entre autres sujets!

Vous aurez de nos nouvelles à notre prochain changement de décor, et je pense pouvoir affirmer que mon prochain billet sera écrit sous des cocotiers, et littéralement les pieds dans l’eau….

So long!

C’est le « Jour J »

On dit que tout arrive à qui sait attendre. Et le jour du grand départ est enfin arrivé pour Laurent ! On peut imaginer l’effervescence des derniers jours.  Les passeports, les billets d’avion…  Faire les valises pour 10 mois a dû être un casse-tête ! Surtout avec une petite fille de 3 ans…  

En plus, il a fallu préparer la maison pour l’arrivée des partenaires d’échange – car Laurent fait le tour du monde en échangeant sa maison ! Il fera l’économie de 10 mois de frais d’hébergement.  Mais plus important encore, Laurent et sa famille auront le confort d’un « chez eux », partout où ils iront. Avec tout ce que cela peut comprendre : jouets pour la petite Alix, voiture à disposition, réseaux de voisins et d’amis sur place…

Mais bon, pour l’instant, ils viennent de monter dans l’avion. Après un grand « ouf », ils se détendront sur leurs sièges. Alix fera des coloriages et s’endormira. Laurent et Myriam parleront de tout ce qui les attend…  et s’endormiront à leur tour.

Bonne route à tous les trois !

On vous envie de partir vers votre rêve.